AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 The survival

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Keep calm and let the staff handle it

En me regardant bien, on dit que je ressemble à : Nathaniel Buzolic . Dans la vie, je suis : briqueteur-maçon et pour tout vous dire, je suis : célibataire et j'ai : 34 ans. Je suis également : hétérosexuelle ans. Concernant ma famille : j'ai un fils que je vois très peu et une soeur, qui se prend souvent pour ma mère.
Dans la vie réelle, je suis : Logan et j'ai écrit un total de : 99 messages. Les crédits de mes images et codes sont : Shiya et mes doubles personnalitées sont : aucun pour l'instant

MessageSujet: The survival   Mar 1 Aoû - 15:42



❝ JONATHAN BENJAMIN TEIGEN  ❞


DATE DE NAISSANCE
07/05/1983
LIEU DE NAISSANCE
Manfield
ORIGINES
Anglaise
MÉTIER/ÉTUDES
Briqueteur-maçon
SITUATION CIVILE
Célibataire, amoureux, papa d'un petit garçon
ORIENTATION SEXUELLE
Hétérosexuelle
GROUPES
Unpredictable mist
CRÉDIT
stilinski
FEAT
Nathaniel Buzolic


J'aime voyager et m'imprégner de la culture des autres habitants. Je n'ai jamais vu l'Irlande et je rêve de m'y réveiller un jour.
Lorsque j'étais à l'école, j'étais quelqu'un d'invertis dans les activités étudiantes. Bal de fins d'années, journal des finissants, sorties lors de fin d'année scolaire, je les ai tous fait.
J'ai traité les femmes comme des objets, jusqu'à ce que je rencontre celle pour qui tout a basculé. Pour l'instant elle ne veut rien savoir de moi, mais je sais que l'attente est mon seul ami dans cette histoire.
J'ai un fils de quelques mois seulement et j'adore passer du temps en sa compagnie. Les journées au parc en compagnie de ma soeur et de mon fils, sont les meilleures de ma vie jusqu'à maintenant. J'aimerais bien pouvoir passer plus de temps en famille, mais c'est impossible pour l'instant, puisque la mère du petit ne le veut pas. Elle veut me tenir à l’écart, ce qui m'agace.
Je parle l'anglais, le français et je peux me débrouiller en espagnole. J'adore les comédies françaises et je ne le cache pas.


Quelle est votre opinion sur la page spotted ?
Je n'ai pas réellement d'opinion sur cette page, si ce n'est le fait que je lis beaucoup. J'aime prendre mon café le matin en lisant le journal et, à la suite, cette page pour rire des gens. Oui, je m'amuse à leurs dépends car vraiment, il y a du beau n'importe quoi sur cette Terre. Des gens qui se disputent, des gens qui veulent rencontrer l'âme soeur. Des gens qui veulent se plaindre d'un restaurant, des gens qui veulent s'exprimer sur la dernière fête foraine du quartier. Des gens qui recherchent un animal perdu, des gens qui sentent le besoin de se faire de nouveaux amis. Sur cette page, il y a toutes sortes de gens et c'est ça qui me fait marrer. Personne ne sait réellement à quoi cette application peut servir, puisque c'est le bordel dans toutes les pages. Pour des gens, c'est un endroit où se disputer en public. Pour d'autres, c'est pour annoncer quelque chose à vendre. Dans mon cas, c'est un endroit où toutes ces choses sont possible.

PSEUDO/PRÉNOM
Logan
COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM?
Fondateur    
VOTRE PERSO EST-IL UN INVENTÉ OU UN SCÉNARIO?
Un inventé
PETIT MOT DE LA FIN
   

Code:
<div class="petittexterose">◪</div> NATHANIEL BUZOLIC - jonathan teigen


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Keep calm and let the staff handle it

En me regardant bien, on dit que je ressemble à : Nathaniel Buzolic . Dans la vie, je suis : briqueteur-maçon et pour tout vous dire, je suis : célibataire et j'ai : 34 ans. Je suis également : hétérosexuelle ans. Concernant ma famille : j'ai un fils que je vois très peu et une soeur, qui se prend souvent pour ma mère.
Dans la vie réelle, je suis : Logan et j'ai écrit un total de : 99 messages. Les crédits de mes images et codes sont : Shiya et mes doubles personnalitées sont : aucun pour l'instant

MessageSujet: Re: The survival   Mar 1 Aoû - 15:43



On dit que je suis
Je suis une personne assez difficile d'approche et à cerner. Je ne suis pas toujours joyeux, ni même souriant. Certaines personnes me qualifie même de dérangé. Je ne suis pas casanier et je déteste lorsque les gens disent que j'ai tort. Pendant de longues années, j'ai été un amoureux des femmes mais uniquement pour leur corps. Pas d'accroche, pas de sentiments ni même de promesses à long terme. La vie à deux, ce n'est pas donné à tout le monde. Je ne suis pas un mec très patient de nature et je n'aime pas les gens qui se croient au-dessus des autres. Entre autres, si tu te prends pour le le meilleur, que tu n'as pas de jugement et que tu espères devenir le prince dans un avenir proche, nous ne serons pas ami. J'aime les personnes franches, celles qui ne tournent pas autour du pot et qui savent ce qu'elles veulent.

Vos souvenirs d'enfance et votre famille
J'ai toujours fait des conneries avec ma soeur, nous avons été très proches l'un de l'autre. Si ce n'était pas pour s'entraider, nous faisions les 400 coups. Lorsque je lui ai dit que j'allais partir pour les États-Unis, il y a quelques années, Lily, ma soeur, a paniqué. Elle sait faire un drame et ce n'est qu'à ce moment là que j'ai compris que je comptais réellement pour elle. Je savais bien qu'elle m'aimait, mais pas à ce point là. Une crise de larmes, des injures, des mots sortis d'une manière absurde, Lily m'a tout balancé. Elle ne voulait pas me voir qu'une fois par 15 ans, elle voulait que je puisse rester auprès d'elle. Je suis parti, sans même lui dire Adieu ... Pour revenir quelques temps plus tard. Je ne voulais pas rester toute ma vie sans nouvelle de ma famille puisque cette dernière est très importante à mes yeux. J'ai toujours aimé les familles unis et c'est ce que je souhaitais. Je suis donc resté quelques mois chez ma soeur, à son plus grand bonheur et pour repartir quelques semaines plus tard, retournant aux États-Unis. Je ne souhaitais pas m'y attarder puisque quelqu'un m'avait plus à Manfield. De retour pour de bon aux État-Unis, je n'ai plus quitté ma soeur. Cette dernière était devenue tante entre temps et maintenant, elle adore son rôle. Nous sommes toujours aussi proche, si ce n'est pas plus.

L'amour... toujours l'amour
Être amoureux, ça n'a jamais été mon point fort. Mais après des années à courir les femmes, j'ai enfin trouvé quelqu'un. Cette dernière s'appelle Kimberly, mais nous entretenons une relation assez compliquée. Nous nous sommes rencontrés dans un bar, The hot bird. Elle, elle était avec une amie. Moi, j'y étais pour passer le temps, tandis que ma soeur travaillait. J'étais de passage à Manfield, uniquement quelques semaines pour me réconcilier avec elle. Enfin, c'était ce que j'avais l'intention de faire, puisque j'avais l'impression que Lily était dans tous ses états, lorsque j'étais parti pour les États-Uni. La Californie est loin de Manfield et parler de vive voix à quelqu'un est toujours mieux, lorsque l'on souhaite garder un bon contact avec cette personne. Surtout lorsque celle-ci est une jeune femme sensible. Lors de mon départ de Manfield, tout s'est déroulé rapidement. Un aurevoir assez discret de la part de Kimberly, aucune promesse de nous revoir. En vrai, cette dernière allait me manquer, j'en étais fou. Depuis le début, je n'avais jamais ressentit quelque chose comme ça pour une femme. Jamais. Kimberly était tout mais je devais repartir pour quelques jours. J'avais bien l'intention de revenir à Manfield dans les mois suivants, mais un appel de Kim m'a fait comprendre que je devais retourner à ma ville natale bien plus vite. Elle était enceinte et elle ne souhaitait pas que je m'investisse auprès d'elle et de l'enfant. Elle souhaitait élever seule, sans aide. N'y comprenant rien, je suis retourné à Manfield, dans l'espoir de pouvoir tout arranger. Rien n'a été fait. Kimberly a mis au monde un joli garçon et moi, je n'ai aucun moyen de le voir lorsque je le veux. J'aimerais bien pouvoir l'emmener voyager, lui faire connaitre le monde, même s'il est encore tout petit. Mais rien à faire, Kimberly ne veut pas. Selon elle, je n'ai pas été assez présent ou quelque chose comme ça. Comment faire pour lui montrer que j'ai changé et que je souhaite rester près d'elle ? Je ne sais pas trop, je cherche sans cesse une réponse. Aucune ne me satisfait pleinement.

Le travail et l'environnement ne sont pas toujours synonymes de plaisir
Quel homme n'a jamais rêvé de devenir policier ou bien, pompier ? Moi ! Je rêvais de devenir cuisinier et d'avoir mon propre restaurant. Je voulais être connu dans le monde et pouvoir voir des célébrités déambuler dans mon établissement. Mon rêve s'est envolé lorsque j'ai eu 14 ans et que j'ai compris que pour devenir restaurateur, il fallait travailler dur et avoir de l'argent de côté pour pouvoir acheter des choses importantes. Je n'avais pas les moyens, mes parents n'étant pas des restaurateurs, je ne pouvais donc pas me permettre d'agir de la sorte. Je devais donc travailler dur et me trouver un travail convenable pour pouvoir, peut-être un jour, pouvoir voir mon rêve se réaliser. J'ai donc entrepris de longues études et je suis devenu briqueteur-maçon. Travailler dans la construction, ceci ne m'a jamais réellement plus, mais je gagne très bien ma vie. J'essaie de mettre un peu d'argent de côté à chaque semaine, espérant pouvoir ouvrir mon restaurant dans un avenir proche. Maintenant, avec un petit garçon, je comprend qu'il est important que je puisse lui laisser quelque chose, le jour de ma mort. Quelque chose pour qu'il puisse s'épanouir mais aussi pour lui montrer les valeurs de la vie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The survival

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Survival kit de chez Coghlan 's
» [revue matériel] Couteau POHL FORCE Charlie One survival
» Schrade Extreme Survival F10
» Cold Steel Survival Edge
» Dual survival saison 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Live Laugh Love :: Fiches validées-